La maison

Vue exceptionnelle okSituée à proximité de l’ancienne route de Morges, menant à la Vallée de Joux, la maison jouit d’une vue exceptionnelle sur le Jura vaudois, les Alpes et le Lac Léman. La maison est comme un bijou dans un écrin de verdure : la présence d’un ruisseau (en bordure de propriété) et la proximité d’une forêt contribuent à faire de ce lieu un endroit où la quiétude règne. Dès votre arrivée, une atmosphère calme et reposante s’empare de vous.

Un passé chargé d’histoire

C’est au début du XXème siècle que commence l’histoire de cette maison. Construite en bois en 1916, et appelée « Vie au soleil », la maison est initialement un refuge pour enfants défavorisés. Dès 1924, elle est rebaptisée « Fleur d’Epine », nom qu’elle conservera jusqu’à aujourd’hui. Cette époque marque le début d’une longue période d’activités où des « hordes » d’enfants (jusqu’à 60 en même temps) venaient en colonie de vacances pour profiter du grand air, de la nature, du paysage… Joie, bonheur, détente étaient au rendez-vous.

La renaissance

Abandonnée en 1969 pour des questions de non-conformité des locaux, elle restera inexploitée pendant une dizaine d’années, jusqu’à ce que son propriétaire -la commune genevoise de Lancy-  décide de reconstruire une nouvelle maison adaptée aux nouvelles réglementations. Après une période de travaux, Fleur d’Epine ouvre de nouveau ses portes en 1979, pour le plus grand plaisir de tous : « … j’avais eu beaucoup de chance de venir cette année vu le succès dû à l’année précédente… » (extrait d’un article paru dans le Journal du district de Cossonay du 26 juillet 1991).

L’émergence du projet

En 2002, l’engouement se tarit, fortement concurrencé par le développement des activités de station des Alpes vaudoises et valaisannes. La Fondation Fleur d’Epine, créée en 2007 par Jean Stocker, rachète le bâtiment en 2010, dans l’objectif d’en faire une habitat collectif à forte valeur ajoutée. Après une période de réflexion sur le foncier et de procédures administratives (définition du projet, déclassement de zone agricole, réaffectation…) nous entrons actuellement dans la seconde phase du projet : la recherche de financement, la mise au point technique du projet et la préparation des travaux.

Publicités